call-us-beaute-minceur-info
  • fb-beaute-minceur-info
call-us-beaute-minceur-info

La croyolipolyse (machine à jet froid) pour perdre son ventre et ses cuisses

La Cryolipolyse : le froid pour éliminer le gras

Depuis quelques années, le traitement par le froid est très en vogue. Cette méthode douce aurait en effet, de nombreuses vertus dont celles d’aider à perdre du poids.

Qu’est-ce que la cryolipolyse ?

La cryolipolyse est une technique innovante née aux Etats-Unis à partir d’un simple constat. Les chercheurs ont remarqué en effet que les enfants obèses qui avaient un faible pour les bâtonnets glacés avaient l’intérieur des joues creux.

Une étude a établi qu’au contact du froid, la masse graisseuse produit une enzyme qui la détruit. La température qui avoisine les 0 à -3°C inhibe les acides gras saturés contenus dans les cellules graisseuses. Ils ne peuvent alors plus se reproduire et finissent par mourir. Ces dernières se dégradent alors naturellement sans abîmer les tissus connexes. En d’autres termes, elle est idéale pour cibler des zones de graisse modérées et localisées. La cryolipolyse ne permet pas de maigrir (car elle ne brûle pas la graisse) et elle n’élimine pas la cellulite.

Cette technique est peu invasive, car elle ne nécessite ni anesthésie, ni piqûre, ni intervention chirurgicale. Elle est totalement indolore sur les poignées d’amour, les hanches et les plis du dos. Par contre, le bas du ventre est particulièrement douloureux.

Cette nouvelle technologie apporte des réponses satisfaisantes aux adeptes des techniques d’amaigrissement. Depuis 2011, l’interdiction des lasers, des ultrasons, des infrarouges, des radiofréquences et des injections minceur, est effective.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

En pratique, la séance débute par un diagnostic du tissu adipeux. L’avis éclairé d’un médecin est vivement recommandé, car la durée du traitement et le nombre de séances nécessaires varient d’une personne à l’autre. En outre, la cryolipolyse n’est pas toujours praticable.

Les bourrelets sont ciblés pour faciliter l’utilisation des appareils de cryolipolyse. Jadis, ces équipements étaient réservés aux professionnels (kinésithérapeutes, instituts de beauté, médecins). Mais il existe maintenant des modèles pour particulier.

Certains professionnels commenceront d’abord par chauffer la zone à traiter pour ramollir la graisse. Ensuite, cette zone est aspirée dans un tube pour la refroidir. Elle devient alors dure et complètement congelée au bout d’une heure environ. Un léger massage suffit pour redonner à la peau son aspect normal. C’est une technique très sollicitée chez les femmes en surpoids.

La peau peut présenter des rougeurs et des gonflements, qui vont disparaitre progressivement. Il est également possible de ressentir un petit hématome temporaire et pas bien grave. En règle générale, le suivi de ce traitement ne provoque aucune gêne particulière et ne devrait pas empêcher la poursuite des activités quotidiennes. Si d’autres symptômes non cités apparaissent, il faut immédiatement consulter.

Les appareils de cryolipolyse

Ces machines ont été spécialement étudiées pour aspirer le gras et le soumettre à de très basses températures. Il est important de signaler qu’un appareil de cryolipolyse ne peut être commercialisé que s’il a obtenu l’agrément de la Food and Drug Administration. Selon le type d’appareil utilisé, plusieurs techniques peuvent être proposées.

La performance des machines varie d’une marque à l’autre. Elles peuvent en général éliminer jusqu’à 80% des cellules graisseuses. La puissance des machines diffère également ainsi que les niveaux de température. En théorie cependant, une baisse du froid ne peut aller en dessous de -3° pour éviter la nécrose musculaire.

Les résultats sont-ils définitifs ?

La cryolipolyse est un traitement qui exige de la patience. Les résultats ne sont pas instantanés. Il faut attendre environ 2 mois après la séance pour commencer à observer une réduction importante de la masse graisseuse. On peut estimer cette perte entre 3 à 15 mm soit entre 25% à 45% sur la zone traitée. Les résultats varient beaucoup d’un individu à l’autre.

La lenteur des résultats s’explique par le mode d’élimination des adipocytes ou cellules graisseuses. Après l’action du froid qui fige les acides gras saturés, les adipocytes se cristallisent pour se dissoudre progressivement dans une période pouvant aller de 2 à 6 semaines.

Les résultats sont stables et peuvent être durables à condition d’adopter un bon régime alimentaire. Après la cryolipolyse, il est également indispensable de faire des exercices pour éviter le retour des adipocytes localisés.

Le seul bémol, c’est le prix. Il faut compter entre 600 et 700 euros pour traiter une zone précise et par séance. Pour équilibrer la silhouette, il est conseillé de traiter les zones gauche et droite en même temps. Il est toutefois possible de demander un devis détaillé à un professionnel pour cet acte médical.

En règle générale, une séance suffit pour traiter les graisses stagnantes au niveau du ventre, des cuisses, des hanches et de la culotte de cheval.

Lutter contre les cellulites avec la cryothérapie

Une séance de cryothérapie coûte environ 350 à 700 euros. Elle consiste à traquer les cellulites stockées et difficiles à éliminer. La séance ne dure que 3 minutes en tout, mais la perte est estimée à 500 kcals.

La cryothérapie consiste à exposer le corps à une température pouvant descendre entre -110°C et – 195°C. Dans cette situation, le corps consomme en effet plus d’énergie pour garder les fonctions intactes. Pour cela, il doit brûler une grande quantité de graisse.

Cette méthode d’abord, utilisée par les sportifs de haut niveau est aujourd’hui très répandue, dans le secteur de l’esthétique. Elle est vivement conseillée aux femmes en surpoids qui ont réussi à suivre un régime amincissant rigoureux.

La perte totale est estimée à 80% des cellules graisseuses en 6 à 8 semaines. A la base, cette technique ne présente aucun effet secondaire indésirable. Elle est sans risque pour la santé. Au contraire, elle participe à améliorer le bien-être et à revigorer.

La séance de cryothérapie ne peut se dérouler qu’en institut, car elle nécessite un équipement de pointe capable de générer un froid extrême. Le patient s’immerge complètement dans une cabine à -90°C. La première minute est jugée supportable, mais elle peut rapidement devenir difficile pour certains sujets.

Les bienfaits de l’abaissement de température sur les muscles endoloris et les blessures ne sont plus à prouver. L’effet antalgique et anti-inflammatoire surtout avec des modèles à air froid qui permettent d’abaisser la température en moins de 10 secondes. Ces appareils permettent également de stimuler le métabolisme et de réduire les œdèmes.

En couplant cette méthode à des exercices abdos, vous serez capable d’éliminer le petit ventre rebondi et les bourrelets.

Les différents appareils de cryothérapie

Les cabines sont prévues pour immerger le corps entier. Elles peuvent être programmées en fonction des besoins de l’individu. Les sportifs sont les friands de ce type d’appareil. C’est l’idéal pour traiter les problèmes neurologiques, cardiaques ou dermatologiques, les traumas et les rhumatismes.

Sur le marché, la cryothérapie est également proposée sous la forme d’un appareil à jet d’air. Ces appareils sont simples  à utiliser et plus efficaces que les remèdes de grand-mère pour maigrir. Le débit d’air varie également d’un modèle à l’autre. Le cryo 6 est un modèle autonome qui peut fonctionner en circuit fermé. Il est doté d’une technologie innovante qui permet de l’utiliser indéfiniment tel un système frigorifique, mais sans consommable. 

Témoignage d’Amélie, 35 ans

Sur les conseils de son médecin, Amélie S., 35 ans, a essayé la cryolipolyse pour éliminer durablement les graisses tenaces. Elle a effectué sa première séance sur un Lipofreeze, un appareil facilement maniable.

Amélie avait beaucoup de crainte au départ notamment concernant la douleur et les effets secondaires. Or, la cryolipolyse est une technique non chirurgicale et parfaitement accessible à tous. Il n’y a pas de véritables contre-indications contrairement à la cryothérapie, qui nécessite des précautions d’emploi.

Les résultats sont spectaculaires, car non seulement cette technique a permis de perdre du poids, mais également de restructurer sa silhouette. Elle est devenue plus féminine puisque les hanches sont maintenant bien marquées.

Amélie avait du mal à voir les résultats au début, mais environ 6 semaines après la 1ère séance, elle avait remarqué qu’elle avait perdu une taille de pantalon et cela, sans grand effort.

Pour sa deuxième séance, Amélie veut cibler les cellules graisseuses du ventre. Elle sait qu’elle devra être plus patiente, car les masses graisseuses accumulées dans cette zone sont réputées pour être difficiles à éliminer.

Témoignage d’André

André est en surpoids depuis son vingt-cinquième anniversaire. Suite à un choc émotionnel, il a commencé à prendre du poids pour finalement peser plus de 150 kilos à l’approche de la quarantaine. Une mauvaise hygiène de vie ainsi qu’un manque d’activités physiques ont aggravé son cas.

André a tenté plusieurs régimes sans grand succès. Il avait envisagé la liposuccion, mais il ne peut malheureusement pas supporter d’anesthésie. Avec l’obésité est arrivée en effet, d’autres problèmes liées à la prise de poids tels que des problèmes d’articulation et musculaires récurrents.

Lors de nos échanges, je lui ai donc conseillé la cryothérapie. Une nouvelle technique encore très peu connue du grand public, mais qui avait déjà fait ses preuves chez les grands sportifs. L’institut Bioline dans le 18ème arrondissement proposait justement une cabine de cryothérapie.

La première séance a été très revigorante. L’effet ne fut pas immédiat, mais les résultats n’ont été visibles qu’à partir de la 6ème semaine. La perte de poids a été significative puisqu’il a perdu jusqu’à 80% de sa masse graisseuse.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*