call-us-beaute-minceur-info
  • fb-beaute-minceur-info
call-us-beaute-minceur-info

COUPEROSE

La COUPEROSE ou ROSACEE

 

1 – Les divers symptômes caractéristiques de la couperose

La couperose ou rosacée se définit comme une affection cutanée bénigne qui touche le plus souvent, les adultes aux teints clairs de 30 et 50 ans et plus particulièrement les femmes. Elle apparaît suite à des poussées de chaleur intensives et successives.

Même si elle ne présente aucun danger pour la santé, elle peut malheureusement devenir très gênante lorsqu’elle est très prononcée. Elle se caractérise par des rougeurs localisées essentiellement sur le front, les joues et le nez et parfois le menton. Parfois, on peut observer de petits boutons rouges ainsi que des petites cicatrices rouges ou pustules.

Les poussées de chaleur fréquentes durant la période de la ménopause s’accompagnent d’une rougeur diffuse sur l’ensemble du visage et du cou. Cette phase est appelée « couperose ». Lorsque les sensations de chaleur sont très fréquentes, elles finissent par provoquer à terme, une altération des petits vaisseaux sanguins. Des œdèmes apparaissent et entraînent un mauvais drainage du visage. Les veines s’enflamment et se dilatent.

C’est le début de la rosacée. A ce moment, la peau devient sèche et très sensible. Il est possible de ressentir une sensation de brûlure au toucher et de tiraillement. Dans les cas les plus graves et pour des raisons encore inconnues, la rosacée peut prendre une forme hypertrophique et se transformer en rhinophyma.  Il s’agit d’un épaississement cutané au niveau du nez. Ce phénomène ne touche que les hommes principalement.

2 – Les causes de la couperose

La couperose est une maladie des petits vaisseaux du visage dont les causes sont encore assez mal déterminées. On peut déjà affirmer que l’abus d’alcool n’est qu’un cofacteur et non une cause directe. Aujourd’hui, on peut évoquer 3 causes probables à l’apparition d’une rosacée :

  • L’alimentation influence beaucoup cette maladie. Tous les aliments épicés ou les plats chauds peuvent aggraver l’irritation de la peau.
  • Les facteurs climatiques : un brusque changement de température peut causer des rougeurs. Les habitants des pays nordiques présentent souvent des rougeurs au visage en raison du choc thermique.
  • L’exposition prolongée au soleil ou à une source de chaleur. 

Accessoirement, la dilatation des vaisseaux sanguins du visage peut aussi être attribuée à une maladie vasculaire. On ne peut pas non plus ignorer le rôle supposé des corticoïdes dans le développement de ces tâches sur le visage. La dépendance à ce type de médicaments accroît considérablement les risques de voir la couperose s’aggraver.

Pour diagnostiquer la présence de la maladie, un examen visuel chez le dermatologue peut suffire. Cependant, il est indispensable de passer par une biopsie cutanée pour confirmer la forme de rosacée. Cet examen permet également de déterminer le stade d’avancement de la maladie et d’adapter les traitements en conséquence.

3 – Les meilleurs traitements contre la couperose

En prévention de la couperose, il faut se protéger du soleil et éviter les expositions prolongées. On peut aussi traiter les poussées de chaleur en évitant certains aliments qui contribuent directement à la dilatation des vaisseaux. Dans la mesure du possible, il faut éviter les situations de stress ainsi que les émotions fortes. On peut aussi porter un maquillage adapté pour camoufler les signes trop visibles de la maladie.

Toutefois, quand la maladie est bien présente, il existe plusieurs solutions pour réduire ses effets :

  • Les produits de soins de la peau

La gamme LUMINESCE de Jeunesse Global comporte un gel nettoyant rajeunissant, un sérum de longévité, une crème de jour hydratante et une crème de nuit réparatrice pour diminuer les rougeurs. La synergie de ces produits apporte des résultats surprenants en un temps record grâce à sa formule unique à base de cellules souches et de facteurs de croissance. En stimulant la couche superficielle de l’épiderme, on peut réduire considérablement les cicatrices rouges du visage.

  • Les médicaments 

Les antibiotiques sont indiqués dans le traitement d’une rosacée étendue tandis que les isotrétinoïnes sont préconisés pour les formes les plus graves avec apparition de pustules ou de papules en abondance. Sous forme de gel ou de crème, l’acide aélaïque est un dispositif médical qui s’applique localement pour atténuer les rougeurs.

  • La chirurgie

On peut recommander la chirurgie au laser, l’électrocoagulation ou encore le dermabrasion. Ces 3 techniques peuvent provoquer des ecchymoses, des rougeurs et la formation de petites croûtes qui finissent par s’estomper.