call-us-beaute-minceur-info
  • fb-beaute-minceur-info
call-us-beaute-minceur-info

CICATRICES

Les cicatrices ce n’est plus définitif

En cas de blessure, plus ou moins profonde, on s’inquiète souvent d’avoir une vilaine cicatrice à la guérison complète. La réparation des tissus ou cicatrisation est un processus naturel et automatique qui laisse place ensuite à l’apparition d’une cicatrice. La peau possède une faculté particulière puisqu’elle se répare d’elle-même.

 

1 – Les différentes phases d’évolution de la cicatrisation

  • Phase 1 : Étape d’exsudation

Dès les premières minutes, la zone brûlée présente des érythèmes, des oedèmes et des cloques en cas de brûlure. Cette inflammation qui dure en moyenne jusqu’à 96 heures est provoquée par la migration massive des leucocytes et des macrophages qui sont responsables du nettoyage des tissus endommagés.

  • Phase 2 : Étape de bourgeonnement

Entre le 4ème et le 6ème jour, des plaques rouges et granuleuses apparaissent. Ce sont les fibroblastes et les endothéliales qui interviennent pour produire du collagène et les bourgeons épidermiques.

  • Phase 3 : Étape d’épidermisation

Les plaques rouges deviennent rosées entre le 6ème et le 10ème jour. Les kératinocytes migrent et se multiplient pour créer un nouvel épiderme.

  • Phase 4 : Étape de remodelage

Une fois de plus les fibroblastes sont les cellules sollicitées pour cette phase délicate. Elles réparent les annexes, réorganisent les vaisseaux sanguins et aident à la contraction de la peau. Ce processus est plus lent puisqu’il peut durer une dizaine de jours voire plus selon l’individu.

 

2 – Comprendre le mécanisme de cicatrisation

Le mécanisme de cicatrisation d’une plaie ne peut se déclencher qu’en présence des facteurs de croissance. Ce sont des protéines sécrétées par les cellules macrophages, les fibroblastes et les plaquettes. Par ailleurs, l’interaction entre la matrice extracellulaire et les cellules inflammatoires doit favoriser la migration et la différenciation des cellules.

Quand ces deux facteurs sont réunis, le mécanisme fonctionne parfaitement et on obtient une cicatrisation complète.Cependant, la cicatrisation peut être plus ou moins aboutit en fonction de plusieurs facteurs tels que l’âge, l’état nutritionnel, la vascularisation locale (varices ou artérites), la coaptation des parois internes.  En effet, une dénutrition ou une carence peut nuire au processus de cicatrisation et donner naissance à des cicatrices anormales. On peut distinguer alors 3 types de cicatrices anormales :

  • La cicatrice hypertrophique : elle est très volumineuse en raison d’une formation excessive de bourgeon épidermique. Elle peut parfois être douloureuse.                                                           
  • La cicatrice rétractile : elle peut être très gênante puisqu’elle est causée par une rétraction excessive du bourgeon. Elle peut devenir handicapante surtout si elle est localisée au niveau des articulations ou des orifices. Elle provoque des brides empêchant la contraction musculaire.                                                                                                                                                            
  • La cicatrice pigmentée ou dépigmentée : une coloration cutanée plus prononcée est fréquente chez les personnes ayant une peau colorée.

 

3 – La conduite à tenir face à une blessure ouverte

En cas de coupures ou de blessures, il faut laver la plaie avec un savon gras. Il ne faut pas hésiter à hydrater la cicatrice pour calmer l’inflammation et les douleurs. Il est toutefois, possible d’aider l’organisme en boostant ce mécanisme par l’utilisation de produits agissant directement sur les structures cellulaires grâce à des formules à bases de cellules souches et de facteurs de croissance.

Les produits Jeunesse Global proposent effectivement près de 300 facteurs de croissance dont le PDGF (PlateletGrowth Factor), le TGF alpha et bêta (TransformingGrowth Factor), le FGF (FibrolastGrowth Factor), indispensable à la cicatrisation. Le Sérum de longévité rajeunissant LUMINESCE s’utilise matin et soir sur la zone à traiter. Ce produit est particulièrement efficace pour assurer une cicatrisation au visage.

Le Sérum de longévité est un concentré de facteurs de croissance indispensable à la régénération cellulaire. Pour obtenir de meilleurs résultats, il est conseillé également d’accompagner le sérum du gel RESERVE de Jeunesse Global pour compléter l’alimentation. Il est réputé pour ses effets durables et pour faire disparaître une cicatriceÉtant donné que le tissu en reconstruction ne possède pas de mélanine, il peut se révéler également indispensable de porter une protection solaire totale pendant le processus de régénération soit entre 12 et 24 mois après.